Catégories

Au seuil de l’invisible

Sir William Barrett nous donne, par sa formation de physicien, toutes les garanties que les sceptiques sont en droit de réclamer sur ce sujet étrange qu’est le paranormal et qui bouleverse notre vision du monde. Ce point est important car il répond à l’objection naïve et inconsistante de ceux qui parlent de «préjugés émotionnels» comme étant susceptibles de vicier l’observation.

Plus de détails

Auteur: Sir William Barrett, préface: Jean-Michel Grandsire

JMG éditions, 2015, 266 pages


Scientifique de renom, Sir William Barrett fut attiré très jeune par l’hypnose.

En 1876, il fit une communication à l’Association britannique sur «Les conditions anormales de l’esprit». En 1882, il contribua à fonder la Société des Recherches Psychiques (SPR), dont il prit la présidence, après sir Olivier Lodge.

Sir William Barrett nous donne, par sa formation de physicien, toutes les garanties que les sceptiques sont en droit de réclamer sur ce sujet étrange qu’est le paranormal et qui bouleverse notre vision du monde. Ce point est important car il répond à l’objection naïve et inconsistante de ceux qui parlent de «préjugés émotionnels» comme étant susceptibles de vicier l’observation.

La foi de Pasteur n’a pas porté atteinte à ses découvertes.

De même, la foi religieuse de Barrett, dont on trouvera tant d’attestations en lisant son texte, n’enlève rien à la rigueur de ses recherches tant en physique qu’en sciences psychiques.

Tout lecteur en quête de réponse à la question essentielle de savoir si la survivance posthume est – ou non – une réalité, sortira stupéfait de la lecture de cet ouvrage, car il n’a pas pris une ride!

Il pourrait être réécrit quasiment à l’identique par un scientifique moderne si l’un d’entre eux avait le courage de braver les préjugés matérialistes qui lui sont imposés dans un système «universitaire» où la pensée unique règne en maître.

Sir William Fletcher Barrett est un des physiciens les plus distingués de l'Angleterre. Ancien assistant du célèbre professeur Tyndall, il fut nommé maître de conférences à l'Ecole d'architecture navale, puis professeur de physique au Collège royal de science, à Dublin, où il enseigna pendant trente-sept ans, de 1873 à 1910. Il fut fait chevalier en 1912 et appartint à la Société royale de Londres.