Catégories

Coprésence : le manifeste Möebius

Auteur: Sylvie Joubert - Contacts avec le monde invisibleUne sociologue se penche avec intérêt et curiosité sur les phénomènes de transcommunication. Son approche originale est pour le moins troublante. La séparation classique entre visible et invisible, exotérique et ésotérique, physique et métaphysique, ne serait-elle pas désuète et périmée?

Plus de détails

Auteur: Sylvie Joubert

Éditions Le Temps Présent, 2014, 223 pages, CD interactif joint au livre.


Contacts avec le monde invisible

Une sociologue se penche avec intérêt et curiosité sur les phénomènes de transcommunication.
Son approche originale est pour le moins troublante.

La séparation classique entre visible et invisible, exotérique et ésotérique, physique et métaphysique, ne serait-elle pas désuète et périmée?

Pourquoi ne pas plutôt envisager que les plans apparents et cachés de l’existence s’enroulent sur la même surface et que la dualité ne soit finalement qu’une illusion produite par l’ignorance?

Après avoir collecté d’innombrables faits visuels par la transcommunication vidéo, l’auteur propose dans cet ouvrage des galeries d’images tendant à montrer que nous vivons bel et bien en situation de COPRESENCE avec de mystérieux «étrangers», même si nous n’en avons aucune conscience.

Ce premier volet visuel est complété d’un second volet audio (PRESENCE) que l’on trouvera sur le CD interactif joint au livre.

À partir de l’étude de cas d’une personnalité connue, Sylvie Joubert entreprend de voir comment il est possible de mettre en place une approche théorique et sociologique approfondie corrélée à une investigation dans le domaine de la transcommunication audio.

Une telle étude de cas fondée sur une approche théorique et pratique, documentaire et de terrain, suggère que rien n’empêche sociologiquement de traiter ce sujet dans un cadre «académique», hormis l’interdit ambiant et la peur du ridicule des intellectuels.

Ces deux volets réunis constituent une approche audiovisuelle de la transcommunication.

Sylvie Joubert est docteur en sociologie de l'Université René Descartes - Paris V Sorbonne depuis 1989. D'une façon générale, ses travaux sociologiques sont marqués par un recul à l'égard des dualités intellectuelles et universitaires courantes: réel et virtuel, phénomène et noumène, vrai et faux, visible et invisible, exotérique et ésotérique, sont pour elle des dichotomies d'un vieil entendement n'ayant plus de raison d'être.