Panier

Aucun produit

Expédition 0,00 €
Total 0,00 €

Les prix sont TTC

Panier Commander

Catégories

Georges Cadoudal

Auteur: G. Lenotre - [...] Dans ce livre, G Lenotre nous présente la vie romanesque et aventureuse de cet homme d'exception qui paya de sa vie sa lutte contre les excès de la Révolution et le totalitarisme de Bonaparte. Guillotiné le 25 juin 1804, son squelette fut exposé à la faculté de médecine durant tout le premier empire.

Plus de détails

17,50 € TTC

Ajouter au panier

Auteur: G. Lenotre

Archéos Éditions, 2012, 165 pages


Né à Brech, près d'Auray, le 1er janvier 1771, Georges Cadoudal fut un opposant virulent à la révolution d'accident qui ensanglanta la France à partir de 1791. Commandant de l'Armée catholique et royale de Bretagne, il mena une lutte sans concession contre les armées jacobines auxquelles les enragés de la Convention avaient confié la mission de perpétrer le premier génocide de l'histoire moderne. Son charisme et son intransigeance ont fait de lui un des personnages les plus importants de la contre-révolution.

Dans ce livre, G Lenotre nous présente la vie romanesque et aventureuse de cet homme d'exception qui paya de sa vie sa lutte contre les excès de la Révolution et le totalitarisme de Bonaparte. Guillotiné le 25 juin 1804, son squelette fut exposé à la faculté de médecine durant tout le premier empire. Il fut réhabilité pendant la restauration et nommé maréchal de France à titre posthume.

Après des études chez les pères jésuites, G Lenotre entre comme employé au ministère des finances. Devenu journaliste, il collabore à La Revue des Deux mondes et au Figaro où il écrit ses premiers récits d'histoire. Spécialiste de l'histoire de la Révolution française, il publie un nombre important d'ouvrages sur le sujet, dans un style narratif et anecdotique, qui ont influencé des historiens comme André Castelot et Alain Decaux.
Après avoir tenté une première fois d'entrer à l'Académie française en 1909, au fauteuil de Victorien Sardou, il est élu en 1932 au fauteuil de René Bazin, mais meurt le 7 février 1935 avant d'avoir prononcé son discours. Il est l'auteur de plus de 50 livres, dont la plupart sont réédités dans cette collection.