Catégories

Du paganisme au christianisme

Du paganisme au christianisme

D'une manière générale, les cultes sont caractérisés par les lieux. Temples d'antan ou églises médiévales, les constructions religieuses élevées en l'honneur d'une divinité se situaient là où des hauteurs, des vallées, des sources, des fontaines, des arbres ou des pierres levées faisaient l'objet d'une dévotion particulière.

Plus de détails

Auteur: Daniel Castille

JMG Éditions, 2005, 200 pages



D'une manière générale, les cultes sont caractérisés par les lieux. Certains chercheurs n'hésitent d'ailleurs pas à parler de géographie du sacré. Temples d'antan ou églises médiévales, les constructions religieuses élevées en l'honneur d'une divinité se situaient là où des hauteurs, des vallées, des sources, des fontaines, des arbres ou des pierres levées faisaient l'objet d'une dévotion particulière. La pérennité des lieux sacrés est une donnée indiscutable et, en Gaule, à la suite des Romains, les Chrétiens apportèrent à ces lieux particuliers un traitement religieux nouveau. Il s'agit, en fait, d'un recouvrement, d'un changement dans l'apparence, dans la fonction même des idoles. Les dieux indigènes, romanisés, furent absorbés par la christianisation des Gaules. En lieu et place des dieux souvent pluriels s'installa une cohorte de saints. Ce livre raconte la fin du temps des païens et l'émergence de celui des Chrétiens, qui sont notre mémoire et dont notre vie quotidienne est encore imprégnée, jusque dans nos vieilles superstitions de païens «montés» à la ville.

Daniel Castille s'intéresse au mystère et à l'insolite depuis de nombreuses années. Il a écrit plusieurs ouvrages consacrés à des énigmes historiques (Le Diable mérovingien, le Saint-Suaire, la Vérité cachée, aux éditions Ramuel). Cette recherche du mystère ne l'a pas empêché d'entrer dans la Société Académique de l'Aube en 1998, ainsi que dans de nombreuses sociétés savantes.

Il a aussi écrit:

Le mystère des vierges noires