Panier

Aucun produit

Expédition 0,00 €
Total 0,00 €

Les prix sont TTC

Panier Commander

Catégories

Glozel, les os de la discorde

Glozel, les os de la discorde

Auteur: Alice GerardAu cours de ces dix-huit dernières années, Alice Gerard a traversé l’Atlantique une douzaine de fois, ne ménageant pas ses efforts en vue de résoudre le mystère de Glozel (France), un site si controversé qu’on n’a pas hésité à le qualifier d’«affaire Dreyfus de l’archéologie».

Plus de détails

23,00 € TTC

Ajouter au panier

Auteur: Alice Gerard

Éditions Le Temps Présent, 2013, 412 pages


Au cours de ces dix-huit dernières années, Alice Gerard a traversé l’Atlantique une douzaine de fois, ne ménageant pas ses efforts en vue de résoudre le mystère de Glozel (France), un site si controversé qu’on n’a pas hésité à le qualifier d’«affaire Dreyfus de l’archéologie». Des accusations de fraude, perpétrées par des membres de l’establishment archéologique, ont contribué à façonner l’histoire tourmentée du gisement depuis plus de huit décennies.

Glozel, les os de la discorde décrit les tentatives qu’Alice et son mari ont faites, avec la collaboration d’autres chercheurs, pour percer l’énigme des «tombes», des tablettes couvertes d’inscriptions inconnues, des os gravés de figures animales et des idoles phalliques découvertes sur le site. Dans l’aventure, les Gerard ont gagné et perdu d’excellents amis; ils ont appris maintes choses sur divers aspects ésotériques du sujet et, finalement, ont développé une théorie susceptible d’expliquer Glozel. Mais l’histoire n’est certes pas terminée et Alice Gerard espère que l’authenticité de Glozel finira par être admise; une reconnaissance qu’Emile Fradin, celui-là même qui découvrit les premiers objets en 1924 et qui est décédé en 2010 à l’âge de 103 ans, n’a pas eu la chance de vivre.

Alice Gerard est américaine et vit aux Etats-Unis. Après des études d'archéologie à l'université du Nouveau-Mexique, elle devient directrice d'école. Elle est retournée avec bonheur à l'archéologie une fois retraitée en 1990. Ce livre est le résultat des travaux qu'elle a menés depuis lors à Glozel, en compagnie de feu son époux, Robert "Sam" Gerard, géologue, océanographe et chercheur à l'université de Columbia.